Micral Konios Laboratoire Inc.
Accueil      Vermiculite
Vermiculite
 
 
 
 
 
Micral Konios Laboratoire Inc. offre le service d'analyse de vermiculite pour déterminer si elle contient de l'amiante. Un rapport d'analyse vous sera remis confirmant présence d'amiante ou non. S'il y a présence d'amiante, le type et le pourcentage sera mentionné.
 
 
 
 
 
 
 
 
Court résumé informatif sur la vermiculite:
 
 
 
La vermiculite est un minéral formé par l’altération de la biotite, un mica de la sous classe des phyllosilicates (du grec : phyllon, feuille). Son nom dérive du latin « vermiculus : petit ver ». En effet, sa structure est une alternance de minces feuillets et de couches de molécules d’eau. Lorsque chauffée rapidement, l’eau qui s’évapore fait gonfler le grain et les feuillets s’éloignent l’un de l’autre. Il en résulte un grain en pleine expansion qui ressemble à un « ver de terre ».
 
Échantillon de vermiculite
 
 
La biotite, précurseur de la vermiculite, peut être formée dans des environnements géologiques très variables. Lorsque la biotite est transformée, la vermiculite obtenue et les minéraux qui forment les roches avoisinantes peuvent être différents d’un gisement à l’autre. Ainsi, dépendant du gisement, la taille et la couleur des grains peuvent varier.
 
Trois types de vermiculite, de différentes couleurs.
 
 
Les gisements de verminulite sont rares. On en retrouve entre autres en Afrique du Sud (Palabora), en Argentine, au Canada, aux États-Unis (Montana et Caroline du Nord). Dépendant du gisement, la vermiculite peut-être accompagnée ou non d’amiante amphibole. C’est le cas du gisement exploité dans les années 60 à Libby dans le Montana sous le nom commercial Zonolite (la marque Zonolite a été acquise par W.R. Grace and Company en 1963).
 
Deux types de vermiculite, de différentes grosseurs de grains.
 
 
L’amiante présente dans la vermiculite peut-être, entre autres, sous forme de petites roches de la taille d’un grain de sable ou encore sous forme de plaquettes insérées entre les feuillets de vermiculite. Lorsqu’on bouge la vermiculite contaminée et que les roches sont frottées, elles se défont en milliers de petites fibres qui se retrouvent dans l’air. Ce sont ces fibres aéroportées qui pénètrent dans les poumons et qu’il faut éviter d’inhaler.
 
 
Roches d'amiante, de la taille d'un grain de sable, présente dans un échantillon de vermiculite.
 
 
 
Lorsque la roche est frottée, les fibres d'amiante sont libérées dans l'air
 
 
 
La vermiculite a été utilisée pour ses propriétés isolantes thermiques et acoustiques. Ainsi, on peut la retrouver dans les entretoits, les murs et les planchers. De plus, une faible quantité de vermiculite peut être présente dans les plâtres de jointement et parfois dans les ciments sur latte de bois, des murs et plafonds de maison résidentielles et dans les ciments sur treilli métallique des bâtiments industriels.
 
 
 
 
 

Texte de : Ginette Leclaire T.P. , M. Sc.

Sources :

Manual of Mineralogy, (after James D. Dana), 20th ed., Cornelis Klein and Cornelius S. Hurlbut, jr., John Wiley & Sons, (1985)

La grande encyclopédie des minéraux, Librairie Grund, Paris (1986)

Maurice Hrycak Jr. , expérience d’analyse de fibres dans les matériaux

 
Liens utiles :
 

Avis de Santé Canada : http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/_2004/2004_14-fra.php